In memoriam

Le pianiste René Herbin était dans l'avion qui s'écrasa sur le mont Cernet, le 1er septembre 1953. Il mourut en compagnie de Jacques Thibaud, qu'il devait accompagner lors de ses récitals au Japon.

Né en 1911 à Vitry-le-François, il quitta sa ville natale à l'âge de quatorze ans afin de s'inscrire au Conservatoire de Paris. Au programme de ses études : le piano (classe d'Isidore Philipp) et la composition (classes de Noël Gallon et d'Henri Busser). Il obtient deux premiers prix (avec Prokofiev dans le jury de piano !).

René Herbin commence alors une double carrière de compositeur et de pianiste. Il accompagne le violoncelliste Maurice Maréchal lors d'une tournée en Extrême-Orient en 1937, mais il est mobilisé en 1939, fait prisonnier, et passe cinq ans en captivité en Allemagne. Dans des conditions précaires, il compose plusieurs partitions (Sonate pour piano et violon, Deïrdre des douleurs pour orchestre de chambre, Album d'images, Préludes baroques...).

Après la guerre, il reprend sa carrière, se marie, crée en 1949 son Quatuor avec piano en compagnie du Trio Pasquier. Son Concerto pour piano et orchestre (1952), commande de l'Etat, sera créé en 1956 par Vlado Perlemuter. Il disparaîtra en 1953 lors de l'accident d'avion dans lequel Jacques Thibaud trouvera lui aussi la mort. Ses Trois Songes pour orchestre restent à découvrir.

Une grande partie des oeuvres de René Herbin est disponible aux éditions du Chant du monde.

Son Quatuor avec piano a été enregistré chez Gallo (1993). Les collectionneurs peuvent aussi trouver un 33t édité en 1983 : Album d'images, Ballade pour piano, Sonate pour piano et violon par Elizabeth Herbin (piano) et Alexis Galperine (violon) ; réf. Pavane Records DW 7143.

Une "Société musicale René Herbin", présidée par Henri Dutilleux et Vlado Perlemuter, a été fondée en 1992 par sa fille Elizabeth, également pianiste : 9, rue Albert-Guilpin, 94250 Gentilly ; tél. 05 46 35 28 79 ; 06 82 42 10 37.